Les albums de Lorette

04 décembre 2013

Respect

tous pareils

Titre : Tous pareils ! Petites pensées de sagesse caribou

Auteur et illustrateur : Edouard Manceau

Editeur : Milan

C’est l’histoire…

Allez, un petit dernier avant la trêve de Noël... Et un retour en janvier avec plein de nouveautés dans mes valises ! Pour l’heure : des pensées de sagesse caribou, un clin d’œil à ma petite famille canadienne ! Tous pareils! est un livre sur les différences, les ressemblances et la tolérance.

Scial coup depetit coeurpour…

Les illustrations, Edouard Manceau réalise un album tout en en collage, vraiment très réussi. On s’épate de voir les différentes expressions qu’il peut donner à ses personnages juste en modifiant un tout petit peu la place des éléments collés…

 

Un extrait :

« C’est la vie…

Il y a ceux qui aiment les rencontres et puis ceux qui n’aiment pas ça.

Il y a aussi ceux qui n’aiment pas partager…

…Et ceux qui courent plus vite qu’eux. »

 

Les pistes à exploiter :

Sur le fond, on peut exploiter cet album sur la question des différences et de la tolérance. Les phrases sont simples et le message accessible pour des tout-petits.

Sur la forme, on peut s’exercer au collage en suivant la recette d’Edouard Manceau !

 

Les mises en réseaux possibles :

On peut rapprocher cet album des albums édités au Rouergue, qui sont très souvent illustrés avec des montages photos/collage, notamment ceux de Christian Voltz qui travaille avec d’autres matériaux que le papier.

On peut aussi le mettre en réseau avec d’autres albums sur la tolérance : le fameux Poulette crevette que ce n’est plus la peine de présenter aux maîtresses, ou bien Léo de José Aruego et Robert Kraus ou enfin Si tous les éléphants s'appellaient Bertrand, du même auteur.

 

Les thématiques : collage, tolérance, différences.

 

Catégorie : livre pour réfléchir.

 

ampoule petite

L’idée : Edouard Manceau, c’est le papa du petit Lapin bisous et de nombreux autres petits personnages que vous reconnaîtrez de suite, allez visiter son blog, c’est une mine :

http://edouardmanceau.blogspot.ca/

Évaluation globale
 

Posté par Therese Louise à 19:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 novembre 2013

Au voleur!

chapeau

Titre : Ce n'est pas mon chapeau

Auteur et illustrateur : Jon Klassen

Editeur : Milan

C’est l’histoire…

D’un petit poisson qui a volé un chapeau à un gros poisson. Le gros poisson était endormi alors le petit poisson a pris le chapeau… Le gros poisson ne va sans doute pas se réveiller avant longtemps… Sans doute pas… A moins que… Une histoire sous la mer qui laissera les jeunes lecteurs dans l’incertitude… mais pour ne pas rester sur notre faim, peut-être faut-il imaginer la fin ?

Scial coup depetit coeurpour…

Les illustrations, un univers sur fond noir à l’image de la couverture, très graphique.

Un extrait :

En anglais, allez, une fois n’est pas coutume ;)

 

That hat is not mine.

I just stole it.

I stole it from a big fish.

He was asleep when i dit it.

And he probably won’t wake up for a long time.

And even if he does wake up, he probably won’t notice that it’s gone.

And even if he does notice that is gone, he probably won’t know it was me who took it…

 

Les pistes à exploiter :

Un album pour travailler sur la chute : proposer des séances d’écriture pour imaginer ce qu’il se passe à la fin et inventer sa propre version des faits.

On peut aussi travailler sur la contradiction créée entre le texte et l’illustration. L’extrait ci-dessus vous donne un petit aperçu de ce qui peut se passer en réalité en images…

 

Les mises en réseaux possibles :

Le mieux serait sans doute avec d’autres livres qui nous laissent sur notre faim, je pense en particulier à Ami-ami de Rascal et Girel ou l’on est laissé libre de choisir ce qu’il arrive au lapin à la fin de l’histoire.

Les thématiques : mer, suspens, petit contre gros.

 

Catégorie : livre à deviner.

ampoule petiteL’idée : Allez faire un tour sur le blog de Jon Klassen pour y découvrir son univers original :

http://jonklassen.blogspot.ca/search?updated-max=2009-07-17T10:37:00-07:00&max-results=7&start=7&by-date=false

Évaluation globale
 

Posté par Therese Louise à 20:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 octobre 2013

Comme chien et chat!

chester

Titre : Chester

Auteur et illustrateur : Melanie Watt

Editeur : Bayard jeunesse

C’est l’histoire…

Ou plutôt ça aurait dû être l’histoire… d’une souris qui habite une maison à la campagne… Nous n’en saurons jamais plus sur cette souris, car la malheureuse Mélanie Watt, auteur du livre, se voit piquer la vedette par Chester, son chat, bien décidé à lui prendre la plume et à écrire l’histoire à sa place ! Un livre, drôle, très drôle, qui joue brillamment sur la personnification du chat, en faisant « croire » à l’enfant que ce dernier, mué par sa volonté propre est capable d’interagir avec l’auteur du livre et de changer le cours de l’histoire qui se construit sous nos yeux. Juste Génial !

Spécial coup depetit coeurpour…

Un petit livre canadien, une de mes belles découvertes outre-Atlantique !

 

Un extrait :

Le ton est donné dès la couverture sur lequel Chester le chat a déjà raturé le nom de l’auteur pour y écrire le sien à la place. Et voici à quoi ressemble la dédicace :

« Pour Marcos, Eva, Melina and Layla.

Pour Chester car je n’aurais jamais pu faire ce livre sans lui. Il est le chat le plus beau et le plus intelligent du monde. J’aimerais pouvoir être comme lui un jour ! »

 

Les pistes à exploiter :

Un super album pour travailler sur les notions de narrateur/auteur/personnage !

Quand les pinceaux s’emmêlent c’est encore mieux et on s’amuse à chercher la frontière entre le vrai, le réel, le faux et la fiction !

 

Les mises en réseaux possibles :

Comme je les aime beaucoup, j’ai déjà proposé d’autres albums qui s’amusent à brouiller les pistes de la narration : Les trois cochons de David Wiesner ou encore Les mammouths, les ogres, les extraterrestres et ma petite sœur, d’Alex Cousseau et de Nathalie Choux.

On peut aussi rapprocher Chester de deux autres chats célèbres et « décalés » de la littérature pour enfants : Journal d’un chat assassin d’Anne Fine et Mon chat le plus bête du monde de Gilles Bachelet, sans oublier une grosse pensée pour Garfield !

 

Les thématiques : chat, humour, narration.

 

Catégorie : livre drôle.

ampoule petiteL’idée : Tout d’abord tapez Chester + Mélanie Watt dans Google image pour avoir un aperçu de ce que peut donner l’intérieur de l’album, vous serez conquis d’emblée ! Puis allez découvrir les autres albums de Chester : Chester, le retour, le chef-d’œuvre de Chester.


Évaluation globale

 

Posté par Therese Louise à 23:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 octobre 2013

Partir un jour…

partir

Titre : Partir

Auteur et illustrateur : Veronica Salinas et Camilla Engman.

Editeur : Rue du monde

C’est l’histoire…

D’un petit canard déraciné par le vent qui voyage si loin et si longtemps qu’il finit par atterrir dans un endroit où tout lui semble étrange. Les autres lui parlent un drôle de langage qu’il ne comprend pas. Alors il se sent terriblement triste et seul. Jusqu’au jour où… Un livre pour tous les petits expatriés (je ne pouvais pas passer à côté !), pour tous les petits déracinés qui se sont un jour retrouvés dans la cour d’une école où personne ne parlait la même langue qu’eux et où tout-à-coup le monde leur a semblé étrange et hostile. Jusqu’à ce que…

Scial coup depetit coeur pour…

La thématique du livre, plutôt originale, on sort un peu de certains thèmes rebattus de la littérature pour enfants et on aborde en douceur la question de l’exil.

 

Un extrait :

Désolée, je n’ai que la version anglaise du livre ! (allez, on s’entraîne !)

« Maybe one day you have to leave.

And you are blown so far that you forget who you are and where you come from.

And you land some place.

You think it’s strange there.

And you wait and wait and wait for something to happen. »

 

Les pistes à exploiter :

Un album à exploiter aussi bien auprès de ceux qui « débarquent » qu'auprès de ceux qui « accueillent » pour faire comprendre les émotions liées à l’isolement par la langue notamment.

 

Les mises en réseaux possibles :

Avec d’autres albums de Rue du monde, belle maison d’édition qui propose entre autre, des livres autour du thème des enfants dans le monde.

Cartes - Voyage parmi mille curiosités et merveilles du monde De Aleksandra Mizielinska et Daniel Mizielinski, Tous pareils, tous pas pareils de Michel Séonnet et Olivier Pasquiers, Tour de Terre en poésie - Anthologie multilingue de poèmes du monde, Au même instant, sur la Terre... de Clotilde Perrin, Le livre qui parlait toutes les langues de Alain Serres et Frédéric Sochard.

 

 

Les thématiques : exil, langage, différence.

 

Catégorie : livre philo.

ampoule petiteL’idée : Si vous accrochez avec les illustrations naïves du livre, découvrez aussi l’autre album de Camilla Engman : Il n’est jamais trop tard.

Évaluation globale
 

Posté par Therese Louise à 23:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 septembre 2013

Déshabillez-moi !

super nino

Titre : Super Nino

Auteur et illustrateur : Michaël Escoffier et Matthieu Maudet

Editeur : Editions frimousse

 

C’est l’histoire…

Clara a froid. Heureusement, super Nino est là ! Il lui prête une culotte… Un T-shirt… Des chaussettes… vous avez compris comment ça va se finir ? Un album cartonné « à trous », parfait pour les petits écoliers qui ne veulent pas s’habiller le matin ! Histoire de rigoler un peu sur le thème des vêtements avec les jeunes nudistes en herbe !

Scial coup decoeurpour…

La conception de l’album qui peut se lire du début à la fin et de la fin au début, puisque bien entendu, une fois que super Nino se retrouve « à poil », il s’agit de le « re-poiler »… attention, ça n’en finit plus !

 

Un extrait :

« Et voilà Super Clara !

Mince c’est Nino qui a froid maintenant…

Allez, on le rhabille ! »

 

Les pistes à exploiter :

Un album pour les tout petits pour aborder le thème des habits et du corps.

 

Les mises en réseaux possibles :

Sur le thème des habits, je pense à 4 albums :

Il ne faut pas habiller les animaux de Judi et Ron Barrett Je m’habille et je te croque de Bénédicte Guettier, Coco tout nu de Dorothée de Monfreid, Que non, je m’habille ! de Jeanne Ashbé (très bien pour les tout petits).

 

Les thématiques : vêtements, nudité, humour.

 

Catégorie : livre jeux.

ampoule petiteL’idée : Zizi, Zézette, mode d’emploi, c’était déjà lui : Michaël Escoffier ! Découvrez cet auteur génial sur son blog :

http://michaelescoffier.canalblog.com/

Évaluation globale
 

Posté par Therese Louise à 00:25 - Commentaires [1] - Permalien [#]


12 septembre 2013

C’est la rentrée !

petit lapinTitre : Petit Lapin va à l’école

Auteur et illustrateur : Harry Horse

Editeur : Ecole des loisirs

C’est l’histoire…

Et oui, c’est la rentrée, la maîtresse reprend du service ! Alors pour tous les petits écoliers récalcitrants, pour ceux qui n’ont pas encore trouvé le mode d’emploi ou bien pour ceux qui ne sont pas prêts à se glisser dans la peau de l’élève modèle, voici un album de saison ! Petit Lapin est fier d’aller à l’école pour la première fois... oui mais voilà, il ne s’y prend pas tout-à-fait comme-il-faut! Il faut dire que Billy cheval, le petit cheval de bois qui l’accompagne de partout ne fait que des bêtises…

Spécial coup depetit coeurpour…

Les illustrations. Petit Lapin et ses amis ne sont pas sans rappeler les jolis personnages de Béatrix Potter. Des dessins et des couleurs très tendres que les petits, et les grands aussi, apprécient.

 

Un extrait :

-Ce serait peut-être mieux de laisser Billy cheval à la maison, dit maman. Je ne pense pas que les chevaux de bois aillent à l’école.

Mais petit Lapin ne veut rien entendre.

-Non, non, Maman, Billy cheval veut aller à l’école.

 

Les pistes à exploiter :

On lit cet album pour exploiter le thème de la rentrée et les difficultés que peuvent rencontrer nos écoliers en culotte courte !

 

Les mises en réseaux possibles :

Avec d’autres albums sur le même thème, pour n’en citer que quelques-uns parmis mes préférés : Je ne veux pas aller à l’école! de Stéphanie Blake (dont le héros est aussi un lapin, le fameux petit « Caca boudin » ;), Gloups (trop drôle !) de Christine Naumann-Villemin et Marianne Barcilon, Non, non et non! de Mireille Allancé, L’école de Léon de Serge Bloch, Thimothée va à l’école de Rosemary Wells , Le train des souris de Yamashita Haruo et Iwamura Kazuo et enfin Dans la cour de l’école de Christophe Loupy.

Sur les albums avec des lapins comme personnages récurrents, il y également les livres de Beatrix Potter, d’Alan Metz, de Stéphanie Blake, de Philippe Corentin, de Grégoire Solotareff ou encore le très chouette album Lilou et la chasse aux monstres de Philippe Waetcher.

 

Les thématiques : école, rentrée, bêtises.

 

Catégorie : livre à thème.

ampoule petiteL’idée : Retrouvez Petit Lapin et Billy cheval dans d’autres aventures de Harry Horse : Petit Lapin perdu, un nouveau bébé chez Petit Lapin, Le Noël de Petit Lapin, Petit Lapin tout seul.

Posté par Therese Louise à 20:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 août 2013

Haut les mains, peau de lapin...

La maîtresse en maillot de bain!

Oui, c'est le calme plat depuis quelques semaines, mais même au Canada, il fait beau et chaud, alors la maîtresse en profite!

Je vous donne rendez-vous à la rentrée!

 

maillot


Bonnes vacances à tous!

Posté par Therese Louise à 00:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]

21 juin 2013

Happy birthday !

le chateau d'AHTitre : Blaise et le château d’Anne Hiversère

Auteur et illustrateur : Claude Ponti

Editeur : Ecole des loisirs

C’est l’histoire…

Il y a la littérature pour enfants et il y a Claude Ponti… Il y a les livres de Claude Ponti et il y a Blaise et le château d’Anne Hiversère… Sorte de master pièce de son œuvre, selon moi, Blaise et le château d’Anne Hiversère n’est pas un bijou mais un coffre à trésor ! Vous pourrez passer des heures à lire et à regarder ce livre très grand format pour retrouver sur chaque page : le poussin volant, le poussin à tête de champignon, Boufniouse, la souris verte et ses acolytes, le poussin masqué, Métantan-Skontdi et Métébouché ; et tous les personnages récurrents dissimulés dans une illustration luxuriante, tous les clins d’œil et les références humoristiques, tous les jeux de mots… jusqu’à l’avant-dernière page jubilatoire où l’on retrouve tous les personnages de contes, de B.D. et de dessins animés de notre enfance ! Un livre qu’on peut relire pour la centième fois et découvrir encore des détails qu’on avait pas notés!

Spécial coup decoeurpour…

Les mots valises dont Claude Ponti s’est fait une spécialité : « incroyabilicieux », « irrésistibilicieux », « splitouiller », « rataplatisser », « tartislouper »…

Et également pour la construction du livre qui s’apparente à celle de la génèse !

 

Un extrait :

La « dédicace » de Claude Ponti :

Longtemps, je me suis couché de bonheur, avec mes livres et ma lampe de poche. Dès que j’allumais ma lampe, les personnages sortaient d’entre les pages. En foule. Avec les voisins, les chevaux, les oiseaux, les martiens ambidextres, les héros peureux, les maléfiques, les surpuissants, les traîtres, les anodins, les ensorcelés, les injustement condamnés, les invisibles, les souterrains, les faces d’ange, les princesses à délivrer. Personne ne saura jamais combien nous étions sous la couverture. Ce livre est un hommage à tous ces personnages et à leurs créateurs, qui ont inventé le monde des livres pour enfants, et qui continuent, jour après jour, à nourrir de nouveaux livres. Qu’ils en soient, ici remerciés du fond du cœur et de mon lit, par moi et ma poche, pour l’éternité des jours et des nuits de lectures que je leur dois. 

 

Les pistes à exploiter :

-Visuellement parlant, un décryptage s’impose ! On peut utiliser ce livre à la manière d’un « chercher et trouve » et partir en quête de tous les détails ou les personnages redondants dessinés par l’auteur. On peut imaginer un répertoire des personnages et des références rencontrées dans le livre.

-Sur la forme, on peut étudier les jeux de mots, les mots inventés, les mots valises, et s'essayer à l'exercice. On peut également s’intéresser à la construction du livre calquée sur la celle de la création du monde dans la religion chrétienne.

 

Les mises en réseaux possibles :

Les références aux personnages de fiction sont donc omniprésentes dans le livre, mais on peut aussi mettre cet album en relation avec les autres albums de Claude Ponti, dans lesquels on retrouve aussi le personnage de Blaise ou ceux des poussins. Les Tromboline et Foulbazar, Pétronille et ses 120 petits, Le jour du mange-poussin ou bien d’autres encore…

 

Les thématiques : humour, anniversaire, gâteau.

 

Catégorie : livre drôle.

ampoule petiteL’idée : un aperçu vidéo du livre et de l’auteur ici :

http://www.youtube.com/watch?v=UIEaO575Npw

 

Posté par Therese Louise à 01:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 mai 2013

Et plouf !

poule mouilléeTitre : Poule mouillée

Auteur et illustrateur : Emile Jadoul

Editeur : Pastel, Ecole des loisirs

C’est l’histoire…

Allez, c’est bientôt la fête des papas ici au Canada, alors voilà un album drôle et léger pour aborder la question des relations père/fils! Edouard est ravi d’aller à la piscine ce matin avec son papa, tous les deux vont enfin pouvoir faire "le plongeon de la mort"! Enfin… pas si sûr, le papa d’Edouard n’a pas l’air tout-à-fait prêt à faire trempette ! Se pourrait-il que ce papounet soit une poule mouillée ?

 

Spécial coup depetit coeurpour…

Les dialogues père/fils, on n’a aucun mal à transposer cette histoire drôle dans la réalité !

 

Un extrait :

-Mmmmmm…

Tu n’as pas peur de plonger, Papounet ? Dit Edouard.

-Pas du tout ! répond papa.

-Alors, vas-y ! dit Edouard.

Tête rentrée, mains en avant, jambes pliées…

Et HOP …

-Heu… Je vais d’abord laisser passer la dame ! dit papa. 

 

Les pistes à exploiter :

-Pour tous les petits écoliers qui vont à la piscine, voilà basiquement de quoi les décomplexer au besoin : même les papas peuvent avoir peur de l’eau ! A lire avant la première séance de natation !

-Au niveau de la forme, on pourra se poser la question de savoir ce qu’est une "poule mouillée". Voilà une bonne occasion de travailler sur les expressions et sur le sens figuré. On peut envisager un travail de recensement des expressions contenant le nom d’animaux. Et pourquoi pas imaginer un bestiaire rigolo : une poule mouillée, une poule avec des dents, un âne têtu, un crocodile en larmes, un ours mal léché, etc…

 

Les mises en réseaux possibles :

-Sur la question des relations père/fils, je vois Léo de Robert Kraus et José Aruégo, Je compte jusqu’à trois d’Emile Jadoul justement, Comment j’ai sauvé mon papa de Hervé Tullet, ou encore pour coller complétement au thème de la baignade aussi: Bloub, bloub, bloub de Yuichi Kasano.

-On peut aussi en profiter pour (re)découvrir les albums d’Emile Jadoul. Des histoires pleines de tendresse : Lapin bisou, Amoureux, Où es-tu lune ?, entre-autres.

 

Les thématiques : humour, père, baignade.

 

Catégorie : livre drôle.

ampoule petiteL’idée : Aller jeter un coup d’œil sur le site de l’auteur, c’est par ici : http://www.emilejadoul.be/

Posté par Therese Louise à 23:36 - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 mai 2013

Fleur de lotus

LianTitre : Lian

Auteur et illustrateur : Chen Jiang Hong

Editeur : Ecole des loisirs

C’est l’histoire…

Voilà un album qui me tient particulièrement à cœur puisque j’y ai trouvé le prénom de ma deuxième fille ! Un conte sublime raconté par Chen Jiang Hong, avec, comme toujours, beaucoup de poésie. L’histoire de la rencontre entre Monsieur Lo, un pêcheur solitaire et Lian, une petite fille née dans une fleur lotus. Des illustrations à l’encre et à la peinture aux couleurs chatoyantes, de la magie, du suspens et… de l’amour, bien sûr !

Spécial coup decoeurpour…

La couverture de l’album que je trouve magnifique!

 

Un extrait :

La nuit même, Monsieur Lo est réveillé par une douce mélodie qui semble venir des fleurs.

L’une d’elles brille étrangement dans l’obscurité.

« Lian, Lian », chante le lotus.

Et soudain ses pétales s’ouvrent, découvrant une petite fille.

Elle se réveille et se met à virevolter dans les airs.

C’est Lian.

 

Les pistes à exploiter :

En dehors de la lecture-plaisir, on peut exploiter l’album pour aborder le thème de la culture asiatique. On peut d’ailleurs mettre en relation ce conte avec d’autres contes traditionnels européens, je pense à Poucette notamment, l’histoire d’une petite fille elle aussi née d’une graine donnée par une « sorcière » et plantée dans la terre.

On peut aussi étudier de près le travail à l’encre et à l’aquarelle des illustrations et s’essayer à peindre quelques paysages.

 

Les mises en réseaux possibles :

Mettre en regard les albums de Chen Jiang Hong, notamment Le prince tigre, une histoire également inspirée d’un conte traditionnel chinois qui peut rappeler la légende romaine de Romulus et Rémus et qui offre un beau pendant « masculin » à l’histoire de Lian. Découvrir aussi La légende du cerf-volant, Petit aigle, Le démon de la forêt et le superbe Dragon de feu.

On peut aussi rapprocher l’album d’autres albums sur le thème de l’Asie : Le génie du pousse-pousse de Jean-Côme Noguès et Anne Romby, Le pinceau magique de Francoise Jay et Jie Zhong, ou encore le très joli Quatre points et demie de Seok-Jung Yun.

 

Les thématiques : Asie, père, magie.

 

Catégorie : Beau livre.

ampouleL’idée : Le théâtre de l’Ombrelle à Paris avait réalisé une création « Lian et le Lotus », inspirée de l’album… d’autres s’y sont essayés, avec moins de moyens mais toujours autant de  bonheur pour les enfants, à tenter dans les classes! http://www.youtube.com/watch?v=hTDqN8uTV5s

Posté par Therese Louise à 20:03 - Commentaires [1] - Permalien [#]